On vous en dévoile plus sur nous

Hey ! On espère que vous allez bien ? 😇 Jade et moi avons souhaité créer une toute nouvelle rubrique [Sport] qui on l’espère vous plaira autant qu’à nous. Dans cette rubrique, on vous partage des anecdotes sur notre quotidien sportif, des détails croustillants sur notre duo à l’entraînement, des réponses aux questions que vous vous posez sans doute sur notre gémellité…On commence avec ce premier article où l’on vous révèle la naissance de notre passion commune.

Nos premiers pas

A l’origine, Jade et moi pratiquions des sports opposés, assez loin de la course à pied d’ailleurs. Jade faisait de l’équitation et moi du tennis. Après moult essais de notre père de nous initier au rugby, il a finalement finit par lâcher l’affaire lorsqu’il s’est aperçu que nous passions plus de temps dans les vestiaires à papoter que sur le terrain (mais deux filles entourées de garçons prêts à plaquer n’importe qui en match…y a de quoi avoir peur non?! 😳).

Finalement, nous avons attendu les dernières années de collège pour vraiment trouver un sport qui nous anime toutes les deux : le cross country. Entre nous, qui n’aurait pas envie de s’entraîner pour être dans les premières au cross des collèges? C’est un peu le cross qui fait ta réputation et qui te classe dans des catégories de « sportifs » «non sportifs » « intellectuels » « populaires »… Pourtant nous n’avons jamais été dans le trio de tête. Mais cela nous importait peu, car ce que l’on aimait SURTOUT c’était l’ambiance chaleureuse des déplacements UNSS.

Des participations aux Frances de cross UNSS qui nous ont donné l’envie et la motivation de faire du demi-fond. Et oui, parce que la boue, le froid polaire sur la ligne de départ d’un cross, les entraînements sous la pluie n’ont finalement pas eu raison de nous. AU CONTRAIRE, c’est à partir de là qu’on a vraiment voulu suivre des entraînements pour se préparer à une échéance, chose complètement nouvelle pour nous ! Bon, il ne s’agissait que de 2 ou 3 entraînements max par semaine mais c’était une première. D’ailleurs, on a même été à l’origine d’une section athlé dans notre collège.

Puis les années ont passé mais, notre passion pour la course à pied est quant à elle restait intacte. D’abord licenciées au SPN Vernon, cela fait dorénavant 2 ans que nous avons rejoint le Stade Sottevillais 76 avec un groupe d’entraînement composé que de MECS. Cette fois, aucune appréhension seulement du soutien et beaucoup de rigolade. On s’est très vite adaptées au fait de n’être plus uniquement un duo à l’entraînement. Même si nos objectifs restent quasiment les mêmes, on peut maintenant compter sur les gars pour un footing ou une séance.

Démotivation quand tu nous tiens

Avant notre mutation au club de Sotteville-lès-Rouen, on avait l’habitude avec Jade de partir à l’entraînement ensemble et au même moment. On arrivait plus facilement à se motiver toutes les deux. Le demi-fond n’est pas une discipline toujours facile surtout lorsqu’arrive l’hiver et son petit lot de bonheur : froid, fatigue, vent, nuit à 17h30…😣le fait d’être deux permet que l’engouement soit plus communicatif. On se booste mutuellement sans se poser de questions (enfin on a toujours notre quart d’heure d’hésitation entre « j’y vais » « j’y vais pas » « je la ferais demain au pire » « c’est pas grave 1 jour de plus ou de moins » « oh et puis mince ce sera fait » vous connaissez aussi ? 😅).

Quand les entraînements se transforment parfois en vrai combat de catch

La plupart du temps notre duo est un réel avantage dans la pratique : on se relaye sur les séances de piste, on s’encourage sur les compets et SURTOUT on relative lorsque l’on fait toutes les deux des résultats nazes…bref une vraie écoute entre nous. MAIS parce qu’il y a toujours un MAIS, ce serait trop beau s’il n’y avait jamais de prises de tête dans les relations entre frères et sœurs. Nos propres sœurs peuvent en témoigner ! 😄

Si on n’a aucun problème à réaliser des séances avec le groupe ensemble, les entraînements à deux se finissent quant à aux, pas toujours comme prévu. Encore aujourd’hui, on a parfois du mal à terminer certains footings ensemble : à coup sûr, ça finit par un petit accrochage sur la route. Et vous imaginez bien que deux coureuses en train de se battre (oui oui se battre avec les pieds et les mains, un vrai combat de catch 😅 ) et bien ça ne passe pas inaperçu. Mais ce sont de courtes disputes car une fois rentrées, on en rigole bien ! Ça ne dure jamais très longtemps chez nous. Heureusement sinon on passerait beaucoup de temps à se faire la tête. Aujourd’hui, on note une légère amélioration puisqu’on arrive à tenir des footings de récup sans crêpage de chignon. On vous assure que c’est un réel progrès aha! Pendant ces runs, on papote pendant 1h sur tout et rien à la fois, car même en étant H24 ensemble, on trouve toujours des choses à se dire.

Voilà, pour ce premier article perso avec un focus sur nos débuts dans l’athlé et un petit aperçu de notre relation dans le sport. N’hésitez pas nous partager vos retours. On essayera de vous partager ce genre d’articles tout au long de l’année avec des sujets divers et variés afin de nous connaître un peu plus. D’ailleurs, si vous avez des idées ou des sujets que vous souhaiteriez que l’on aborde, on est ouvertes à vos suggestions !

Merci à Charlotte Ninie qui a pris le temps de nous faire de jolies photos, vous pouvez aller jeter un coup d’œil à son site internet

T & J

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s